Work addict : pourquoi certains sont-ils “accros“ au travail ?



Des partisans du Revenu Universel au Work Addict : le grand écart !


Dans notre précédent article :

L’inactivité est-elle le doux poison qui mène l’homme à la paresse, ou la libération des contraintes matérielles est-elle une chance pour tous? Avons-nous réellement besoin du poids de l’angoisse existentielle pour ne pas lentement nous laisser dépérir devant nos postes de télévision ?

Ici, nous abordons ce sujet des “accro” au travail, comme on l’est de l’alcool, du tabac, de la cocaïne : « Et bien que nous ne disposions d’aucunes données épidémiologiques sur la fréquence de cette addiction, nous en voyons de plus en plus dans nos consultations », constate le Pr Michel Lejoyeux, chef du service de psychiatrie et d’addictologie à l’hôpital Bichat (AP-HP, Paris).



Travailler pour ne pas penser à ses émotions

Comme toute dépendance, celle au travail se caractérise par une difficulté à “décrocher” : on se sent mal quand on arrête, on y pense sans arrêt, même quand on se consacre à autre chose ; on n’arrive pas à faire de vraies coupures, même le soir, le week-end, pendant les vacances ; on ne peut pas faire un pas sans son portable, ni passer quelques heures sans consulter ses mails.

Assez révélateurs également : « Un travail de moins en moins efficace et productif malgré le temps et les efforts qu’on lui “sacrifie”, des reproches répétés de la famille, une vie sociale qui s’appauvrit, une santé que l’on néglige », cite le Pr Lejoyeux.


Les risques


1- Le risque d'isolement


2- Le risque de burn out

« Bien que tous les “work-addict” ne basculent pas dans le burn out, ils ont un profil qui les y expose, confirme le Dr François Baumann, spécialiste de ce problème. Souffrir de maux de tête, de troubles digestifs, d’une fatigue anormale, pleurer sans raison ou partir dans des colères excessives, sont des signes qui doivent alerter. »


3- L'épuisement professionnel








Retrouvez l'article intégral : https://www.santemagazine.fr/sante/addictions/work-addict-pourquoi-certains-sont-ils-accros-au-travail-174352



43 vues0 commentaire