Pologne. Une exonération d’impôts pour faire revenir les jeunes expatriés




La Pologne a décidé de supprimer l’impôt sur le revenu pour les jeunes afin d’inciter les expatriés à rentrer au pays.


Une mesure fiscale qui pourrait inspirer d’autres États.


La Pologne veut endiguer la « fuite des cerveaux »

Les jeunes Polonais ont les yeux tournés vers l’ailleurs. Le pays a ainsi souffert d’une « fuite des cerveaux » ces dernières années, car les jeunes partent à l’étranger pour des salaires plus élevés. Mais le gouvernement compte endiguer le phénomène. Cette semaine, la Pologne supprimera l’impôt sur le revenu d’environ deux millions de jeunes travailleurs afin de les inciter à rentrer chez eux.

Au cours des 15 dernières années, environ 1,7 million de personnes ont quitté la Pologne, attirés par les salaires et les opportunités professionnelles en Europe occidentale. Depuis l’entrée de la Pologne dans l’espace Schengen en 2004, les jeunes du pays ont fait bon usage de cette nouvelle liberté de circulation au sein de l’UE. Et même un peu trop selon le gouvernement polonais. Cependant, depuis 2016, le nombre de Polonais vivant à l’étranger dans d’autres pays de l’UE s’est stabilisé et, plus récemment, a diminué, selon Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne.

Comme l’a résumé le Premier ministre Mateusz Morawiecki, « c’est comme si toute la ville de Varsovie était partie, c’est une perte gigantesque ». Une situation à laquelle il veut mettre un terme : « Cela doit cesser, les jeunes doivent rester en Pologne. »


Exonération d’impôts pour les jeunes Polonais

Pour susciter l’envie du rapatriement au sein de la jeunesse, Mateusz Morawiecki a ajouté que les opportunités pour les jeunes devraient « correspondre à celles disponibles à l’Ouest ». Cette émigration généralisée a entraîné des pénuries de main-d’œuvre qualifiée. En Pologne, près d’un employeur sur trois en subit les conséquences.

Selon une analyse de la Commission européenne, c’est dans les secteurs de la construction, de l’industrie manufacturière, des mines et des transports que ces pénuries de compétences sont les plus importantes.

Toutefois, à partir du 1er août, les Polonais de moins de 26 ans qui gagnent moins de 85 528 zlotys (20 000 euros) par an ne seront plus soumis à l’impôt sur le revenu. Le seuil est élevé par rapport au salaire moyen en Pologne, qui est d’environ 60 000 zlotys par an (14 000 euros).

Cette mesure, proposée par le parti de droite au pouvoir PiS [NDLR : Prawo i Sprawiedliwość, « Droit et Justice »] au début de l’année 2019 avant les élections européennes, pourrait bénéficier à 2 millions de personnes.

C’est vers le Royaume-Uni que les Polonais se sont principalement tournés depuis 2004 : près d’un million d’entre eux résident actuellement dans les îles britanniques. Malgré les progrès économiques importants réalisés par la Pologne ces dernières années, les salaires restent nettement plus élevés Outre-Manche.



Source : https://www.breizh-info.com/2019/08/03/124276/pologne-exoneration-impots-jeunes






L'ANFP accompagne les Professionnels de la Paie et de la Finance sociale

pour les aider à monter en compétence et développer leur carrière.

  • Instagram - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
LOGO 2.png

ACTUALITES

EVENEMENTS

L'OBSERVATOIRE

ANFP

8 rue Monsigny - 75002 Paris - France

Téléphone : +33(0)6.15.95.81.58

E-mail : contact@anfp-asso.fr