[Activité Partielle] Le régime social de la CSG CRDS actualisé


L’Urssaf fait un point, le 6 avril 2020 sur son site Internet, sur les modifications apportées au dispositif d’activité partielle (chômage partiel) : quelles cotisations, le mode de calcul et la CSG CRDS (écrêtement).






Nouveau régime social


1- Quels taux

L’indemnité d’activité partielle versée au salarié est un revenu de remplacement qui : - n’est pas assujettie aux cotisations et contributions de sécurité sociale ; - est soumise à la CSG et à la CRDS au taux de 6,70 % après abattement de 1,75 %.


Exceptions : - les bénéficiaires du régime local d’assurance maladie du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle doivent s’acquitter d’une cotisation supplémentaire maladie de 1,50 % ; - les personnes fiscalement domiciliées hors de France, non redevables de la CSG et de la CRDS, et relevant à titre obligatoire d’un régime français d’assurance maladie sont redevables d’une cotisation d’assurance maladie dont le taux est fixé à 2,80 % ; - les salariés mahorais ne sont pas redevables de la CSG et de la CRDS ; ils doivent s’acquitter d’une cotisation d’assurance maladie de 2,35 %.


2- Quelle période : mars à décembre 2020

Le nouveau régime social s’applique aux indemnités d’activité partielle versées aux salariés à compter des périodes d'emploi de mars et jusqu’à une date fixée par décret (à venir) et au plus tard au 31 décembre 2020.

3- L'écrêtement

Non résidents fiscaux en France

La CSG, la CRDS et la cotisation maladie due par les salariés non-résidents fiscaux en France sont écrêtées, si ce prélèvement a pour effet de réduire le montant net de l’allocation, éventuellement cumulé avec une rémunération d’activité, sous le Smic brut.

La DSN

Le montant de l’écrêtement est à déclarer sur le CTP de déduction 616 : RR ECRETEMENT CHOMAGE correspondant à la totalité des montants de CSG-CRDS et de cotisation maladie due par les salariés non-résidents fiscaux en France écrêtés sur les allocations chômage.

Dans la DSN, ce CTP est associé au qualifiant 921 dans la rubrique 21.G00.23.002 et valorisé en « montant de cotisation » dans la rubrique S21.G00.23.005.

Ce montant doit figurer sans signe négatif alors même qu’il va se déduire du montant total de cotisations du déclarant. C’est, en effet, le CTP 616 qui porte en lui-même le signe négatif.


Écrêtement à Mayotte

L’écrêtement s’applique également à la cotisation maladie due à Mayotte. Les consignes déclaratives pour ce département, et en particulier le CTP à utiliser, sont en cours de définition.



Maintien de la rémunération au-delà du seuil de 70 % du salaire brut.


Ce régime social est également applicable au complément d’indemnité versé par l’employeur, en application d’un accord collectif ou d’une décision unilatérale.

Les éléments de salaire qui rémunèrent une période d’activité restent soumis à cotisations sociales selon le régime des revenus d’activité (ex : congés payés).


Précision importante : si l’activité partielle n’est pas déclarée dans la DSN de la période mars 2020, elle pourra être régularisée dans la DSN de la période avril 2020, sans aucune pénalité Urssaf.



Calcul du plafond de la sécurité sociale.


Le plafond de la sécurité sociale est réduit à due proportion des heures chômées.


1- Salarié à temps plein

Le plafond est réduit en fonction du nombre de jours d'ouverture et de fermeture de l'établissement ou selon la réduction d'horaire de travail appliquée.


Exemple 
Salarié à temps plein dont la durée du travail serait réduite de 50 %, le plafond serait de : Valeur mensuelle du plafond x (75,8/151,67).

Fermeture temporaire d'un établissement : plafond mensuel × nombre de jours calendaires d'ouverture de l'établissement au cours du mois ÷ nombre total de jours calendaires dans le mois


2- Pour un salarié à temps partiel

Situation 1 : la réduction d'horaire au titre de l'activité partielle indemnisée n'a aucun impact sur l'horaire de travail du salarié à temps partiel, c'est le prorata de plafond « temps partiel » qui s'applique.



Exemple 1
Un salarié travaille habituellement à temps partiel à 91 heures par mois. L’entreprise décide une réduction d'horaire de 50 % pour cause d'activité partielle indemnisée, pour tous les salariés qu’ils soient à temps plein ou à temps partiel. Pendant la période de chômage partiel, le salarié ne travaille donc plus que 45,5 heures par mois.
Pour ce salarié, le plafond sera calculé comme suit :  Valeur mensuelle du plafond x (durée du travail appliquée pendant le chômage partiel / durée légale ou conventionnelle si inférieure).
Pour le mois de mars 2020, le plafond serait de 3 428 x (45,5/151,67) = 1 028.


Situation 2 : la réduction d'horaire au titre de l'activité partielle indemnisée a un impact sur l'horaire de travail du salarié à temps partiel, c'est le prorata de plafond « activité partielle » qui s'applique.



Exemple 2
Un salarié travaille habituellement à temps partiel 91 heures par mois. L’entreprise décide une réduction d'horaire de 20 % pour cause d'activité partielle indemnisée en référence à l’horaire de travail temps plein 151,67 heures. La durée du travail du salarié à temps partiel à 91 heures n’est donc pas réduite pour cause d’activité partielle.
Le prorata de plafond temps partiel continuera à s’appliquer pour ce salarié.

source : https://www.urssaf.fr/portail/home/actualites/toute-lactualite-employeur/activite-partielle--nouveau-disp.html

L'ANFP accompagne les Professionnels de la Paie et de la Finance sociale

pour les aider à monter en compétence et développer leur carrière.

  • Gris Twitter Icon
  • Instagram - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
LOGO 2.png

ACTUALITES

EVENEMENTS

L'OBSERVATOIRE

ANFP

8 rue Monsigny - 75002 Paris - France

Téléphone : +33(0)6.15.95.81.58

E-mail : contact@anfp-asso.fr